DO YOU SPEAK ENGLISH: ET SI ON SE (RE)METTAIT A L’ANGLAIS 

Hello les filles,

Me revoici après quelques semaines d’absence en raison d’une charge de travail importante et de quelques imprévus.

Cette période de break un peu forcée avec ce trop plein de choses à gérer m’a permis de réfléchir à mon blog et à une nouvelle dynamique que je souhaite lui donner. Et oui, ce n’est pas parce que je n’ai pas publié que je n’ai pas pensé à vous et à mon blog !!! Après avoir majoritairement publié des articles beauté,  j’ai envie d’alterner avec d’autres sujets un peu plus « profonds ». Soyez rassurées, je continuerais à partager avec vous tous mes produits préférés et mes découvertes mais quelques événements m’ont fait prendre encore plus de recul que j’ai l’habitude de le faire et m’ont rappelé que même si je suis très fifille, le développement personnel est aussi un sujet d’intérêt pour moi et vu toutes les étapes que cela me permet de franchir j’aimerai le partager avec vous.

Comme d’habitude je suis en totale écoute de vos retours donc n’hésitez pas à me dire en commentaires dans les articles ou à m’envoyer vos impressions en mail privé sur chicetparisienne@gmail.com.

Aujourd’hui en plein milieu de ce mois d’août, je vous propose de nous retrouver avec quelques outils pour se remettre à l’Anglais….alors prêtes à voyager ? Let’s go !!!

Lire la suite

RESTER ZEN AU QUOTIDIEN

Hello mes soleils,

Je me suis longuement demandé sur quel sujet j’allais pouvoir vous écrire cette semaine car même si j’adore ça j’avais envie de proposer autre chose qu’un nouvel article beauté.

Rassurez-vous il y en aura d’autres mais j’aime vous surprendre et vous proposer des publications inattendues.

C’est en sollicitant deux de mes amis pour m’aider dans l’inspiration que l’idée est venue….

On me dit souvent que je suis une personne apaisante et que je suis zen 🙂 Oui c’est plutôt bien mais ce n’est pas toujours évident car pour moi aussi le quotidien n’est pas toujours parfait et il m’arrive d’avoir envie de partir à l’autre bout du monde.

Pourtant cette envie est rare et surtout ne dure jamais longtemps.

Rester zen n’est pas une chose innée, cela se travaille et chacun a son niveau peut y arriver un minimum. Ce qui est important c’est de toujours prendre un minimum de recul.

Lire la suite

Spécial concours : 50 abonnés Wordpress

Hello mes étoiles,

Je suis très heureuse de vous retrouver en ce dimanche non pas pour vous proposer un nouvel article mais pour lancer le premier concours chicetparisienne.com !

Nous en avons parlé il y a quelques jours vous êtes plus de 50 abonnés (59 maintenant ! ), pour fêter cet évènement et vous remercier de votre fidélité j’ai eu envie de vous récompenser.

Pour ce premier cadeau, je ne vous cache pas que mon cerveau a bouillonné pour trouver quelque chose de bien pour vous et qui représente l’esprit de chicetparisienne.

Souvenez-vous il y a quelques semaines, je vous ai proposé un article sur les magazines féminins et leur influence (pour ceux qui l’auraient loupé, par ici la lecture) que vous avez été 17 à liker et 41 à le lire.

Pour le premier concours, j’ai donc le plaisir de vous offrir un abonnement d’un an au magazine GLAMOUR * !!! Pour offrir plus de souplesse, vous pourrez choisir entre le format poche envoyé à votre domicile ou la version numérique en ligne.

Glamour septembre 2016.jpeg

Glamour septembre 2016

Pour participer, voici le règlement :

Me suivre sur WordPress et/ou Instagram,

Liker la publication sur WordPress ou la photo Instagram

Choisir 3 mots (attention pas plus !) qui représentent pour vous l’esprit du blogging.

Ce concours est ouvert à toute personne résidant en France Métropolitaine ayant ou non un blog.

Vous avez jusqu’au lundi 10 octobre 2016 à minuit pour participer au concours.

Un tirage au sort aura lieu le mardi 11 octobre 2016 et le nom du gagnant sera publié sur le blog le mercredi 12 octobre 2016 à 20h.

J’espère que ce premier concours vous plait.

 

Bonne chance à tous !

Sandrine

chicetparisienne

Logo .png

 

 

 

  • Ce concours n’est pas sponsorisé

L’INFLUENCE DES MAGAZINES FEMININS

Comme beaucoup de filles, je suis une grande consommatrice de magazines féminins. Même si les versions numériques se développent de plus en plus, je préfère toujours le format papier.

Entre des livres de développement personnel (que j’adore !!) et des romans formats poche, j’aime me détendre avec un magazine.

J’aime tourner les pages, l’emmener dans mon sac quand je prends les transports en commun, le bouquiner dans l’avion et bien sûr le must l’emmener à la plage ou au parc pour prendre le soleil (toujours bien protégée avec un indice 30 et un chapeau en cas de soleil intense ;-)), et une fois lu quel plaisir de le donner aux sœurs, copines et à la maman pour qu’à leur tour elles puissent le lire.

Lorsque l’on choisit un magazine ce qui nous attire avant tout c’est la une de couverture, un ou deux gros titres : manger sainement, maigrir, faire du sport, nouveautés beauté, zoom sur les cheveux, le look tendance du moment, la séduction… les titres qui nous attirent peuvent différer selon le magazine mais il est vrai qu’au printemps les magazines mettant à l’honneur la perte de kilos ou la cuisine d’été ont tendance à avoir raison de nous. A la rentrée c’est bien sûr le look de rentrée et comment bien s’organiser qui captent notre attention. Et le reste de l’année on se partage entre must have shopping, nouveautés produits de beauté et nos immanquables potins people.

Je ne sais pas si vous êtes comme moi mais en général la lecture d’un magazine se fait en 2 temps.

Une première lecture où je parcours le magazine, je regarde les looks et les pubs, lis les petits articles, l’horoscope et puis une fois que je l’ai parcouru je le referme et quelques heures ou quelques jours après j’attaque les sujets de fond, le sujet d’actualité, le reportage du moment, le « mieux comprendre » et je redécouvre ainsi le magazine.

J’avais un peu de retard dans mes derniers magazines : Avantages pour lequel l’une des sœurs m’a offert un abonnement en cadeau d’anniversaire et Elle que j’ai eu pour 9 numéros gratuitement grâce à un lien partagé par la bloggeuse CHEZ QUERATINE (Merciiii Queratine 😉 ), j’en ai donc surconsommé ces derniers jours.

Et au final c’est vrai que les magazines ont une vraie influence sur nous. Ce n’est pas juste être attiré par la une et le sommaire, on rêvasse en voyant certains articles hors de prix, on regarde sur le site internet de la marque pour lequel on a repéré un vêtement et on achète le nouveau fond de teint dont on voit la critique dans le test du mois.

La lecture de mes derniers magazines (qui sont en photos) m’a

  • fait m’abonner à plusieurs comptes Instagram, car j’ai lu une interview de Eva CHEN que je ne connaissais pas du tout et qui me fait sourire et rire avec ses photos. Elle conseillait 10 autres comptes IG et vu l’influence qu’elle a je me suis dit « OMG je dois m’y abonner » (je ne les ai pas tous retenus mais + de la moitié).
  • Avec le prix Avantages de la beauté, j’ai très envie de tester un shampooing Klorane anti-âge à l’extrait d’Olivier (oui oui c’est ça une potentielle infidélité à Lush….)
  • J’ai vu que cette année le jaune était super à la mode.
  • J’ai trouvé une super recette « couronne de saumon au pamplemousse » que j’ai adapté (et je vous la met en photo)
  • J’ai vu une pub pour des lingettes Rap Phyto jambes légères que j’ai acheté à la grand mère de mon chéri
  • J’ai acheté de l’huile de noix « LaTourangelle » car elle est très riche en Oméga 3 et en cette période de cuisine estivale, ça change de l’huile d’olive pour les assaisonnements
  • Et du coté people j’ai découvert le portrait du fondateur de l’agence Elite John CASABLANCAS (un sacré personnage !!!…)

On comprend mieux pourquoi les marques font tout pour être présentes dans les magazines.

Vous reconnaissez-vous dans ce portrait ? Les magazines vous influencent – ils ?

En bonus : la recette de la couronne de saumon au pamplemousse trouvée sur le magazine AVANTAGES

Couronne de saumon au pamplemousse .jpeg

Couronne de saumon au pamplemousse: La recette

 

LE LIVRE REENCHANTEZ VOTRE JOB

Après de nombreux articles beauté, j’ai eu envie de changer de sujet de vous présenter l’un de mes livres coup de cœur de ce début d’année : REENCHANTEZ VOTRE JOB de LAURENCE THOMAS.

J’ai rencontré Laurence (en fait, je l’appelle toujours Madame THOMAS mais je trouve que ça fait mieux pour l’article 😉 ) en suivant un cours « outils et politiques de recrutement », je l’ai trouvée tellement intéressante douce et ouverte que nous avons échangé quelques mots au-délà du cours.

Tellement intéressante que d’ailleurs, j’ai réalisé un portrait que vous trouverez dans la catégorie Rencontres ou en cliquant ici.

Durant le cours Laurence nous a présenté de nombreux ouvrages dont un qu’elle nous a présenté très modestement « RÉENCHANTEZ VOTRE JOB », ravie par les 7 heures de cours dispensé par ses soins, j’ai commandé le weekend suivant son ouvrage (j’étais si pressée que j’ai même fit une infidélité à la Fnac qui ne l’avait pas en stock… )

J’ai lu le livre en quelques jours et voici ce que je peux partager avec vous REENCHANTEZ VOTRE JOB a en couverture la phrase « réussir sa transformation professionnelle », cet ouvrage s’adresse donc à tous ceux qui se posent des questions comme

  • Où j’en suis professionnellement ?
  • J’envisage une reconversion est-ce le bon moment ?
  • Je sature au travail, est ce que j’en change ou que je change de voie ?
  • Le job de mes débuts est-il toujours en phase avec ce que je suis aujourd’hui ?
  • Etc…

Le livre est composé de 7 chapitres :

Chapitre 1 : Se mettre à l’écoute.

La lecture est un peu dure au départ au sens émotionnel puis il s’agit de dresser un premier bilan

Chapitre 2 : Ouvrir son journal de bord et son carnet à idées…

Je vous avoue qu’à la lecture de ce chapitre, je n’ai pas appliqué ce qui était proposé… Trop tôt, trop personnel…Et quelques mois plus tard ce blog ! Oui vous avez compris ce livre a été un vrai révélateur de mon moi profond et une passion pour la lecture et un vrai attrait pour l’écriture m’ont fait ouvrir mon blog en Mai 2016.

Chapitre 3 : Faire son état des lieux.

Il y a de nombreux outils et pistes pour mener à bien sa réflexion

Chapitre 4 : Choisir de se placer en énergie positive.

Amoureux de la vie et de la positive attitude ce chapitre est pour vous ! Comment transformer notre quotidien en positif.

Chapitre 5 : Mieux de connaitre pour mieux se ressembler.

De nombreux exercices pour faire le point de ce qu’on est au fond, de ce qui nous plait et d’envisager un job qui nous ressemble

Chapitre 6 : De l’idée au projet.

On y est, le bilan est fait, alors on se lance ou pas ?

Chapitre 7 : Se donner toutes les chances de réussir sa transformation.

Que l’on choisisse de se lancer très vite dans autre chose suite au bilan ou que l’on se dise et bien finalement je suis bien où je suis, quoiqu’il en soit on avance, on a fait du chemin et le fait de lire ce livre n’est pas anodin.

C’est un livre qui m’a fait penser à certains aspects de ma personnalité, qui m’a permis de faire le point de où j’en suis dans mon parcours professionnel et je l’ai déjà lu une chose mais il reste toujours très près dans ma bibliothèque car je sais qu’à tout moment je peux le relire pour franchir de nouvelles étapes dans mon parcours de vie.

En outre, la bibliographie est très riche et le livre est ponctué de quiz, de fiches outils et autres permettant une vraie réflexion.

J’espère que cet article vous a plu.

Livre REENCHANTEZ VOTRE JOB

Laurence THOMAS

Editions DUNOD

Pour aller plus loin, le blog associé à l’ouvrage : http://reenchantezvotrejob.blogspot.fr

BIEN CHOISIR SA PLAYLIST : MA PLAYLIST INTEMPORELLE

Je suis éclectique, oui c’est ça comme la plupart d’entre vous j’ai appris ce mot en regardant Sister Act 2 ;-D

La musique a de nombreuses vertues positives, on en fait écouter aux bébés encore in utero mais elle est également utilisée pour soigner selon le principe de musicothérapie.

Lorsque j’étais jeune, j’avais des périodes de courant musical marqué. Rock à la grande époque de Fun Radio et de son Lovin’Fun, Rap/R&B avec Skyrock etc.

En grandissant, on devient moins sectaire. Aujourd’hui j’aime écouter du latino, de l’electro, de la pop, et j’aime même la musique française avec de belles chansons comme celles de Jean-Jacques GOLDMAN ou Stéphane EICHER, (ne vous moquez pas les plus jeunes, vous verrez quand vous comprendrez la profondeur de certains textes vous aussi vous écouterez Francis CABREL).

Pour écouter ma musique favorite j’utilise mon Ipod mais il n’a pas de titres actuels. Pour écouter la musique, je me sers donc du prolongement de mes mains j’ai nommé mon ami Smartphone !

J’ai bien sûr la radio, mais j’ai surtout Spotify, un fabuleux outil. On y trouve tous styles de musique ;  des playlists sont déjà prêtes et on peut créer les siennes.

Selon l’humeur de ma journée, j’écoute donc mes propres playlists tantôt la Cozy, la Running celle avec les sons divers ou l’un qui me donne le plus la pêche la playlist Mika !

Voici quelques uns de mes titres préférés que je vous propose sous forme de playlist aléatoire avec des titres qui bougent et d’autres love.

DON’T STOP ME NOW de QUEEN. Son pouvoir sur notre humeur a été scientiquement prouvé par un chercheur hollandais selon une équation parfaite qui nous révèle donc que cette chanson nous rend de bonne humeur et elle arrive première au classement. (Voir divers articles sur le net à ce sujet).

I LOVED YOU de BLONDE, une super chanson électro qui donne la pêche,

WE FOUND LOVE de RIHANNA, un vrai incontournable ,

BLURRED LINES de ROBIN THICKE feat PHARELL cette chanson a tellement cartonnée l’année dernière qu’elle nous rappelle forcément un souvenir sympa en 2015 (pour moi un clip parodique de mariage…),

I WANNA DANCE WITH SOMEBODY de WHITNEY HOUSTON, on a tous envie de danser sur cette chanson,

ROADGAME de KAVINSKY, même si j’aime NIGHTCALL celle-ci me donne envie de faire des tours piqués (oui ceux de danse classique),

TITANIUM de DAVID GUETTA, parce qu’avec les paroles ça me rappelle que même si on vous bouscule si vous êtes forts vous resterez toujours debout,

LIKE A PRAYER de MADONNA, forcément un titre de la Madone même si j’en ai bien d’autres aussi,

VEN CONMIGO de DADDY YANKEE & PRINCE ROYCE, un peu de Latino !

CAN’T FEEL MY FACE de THE WEEKEND, idem de bons souvenirs d’une fête

TORN de NATHALIE IMBRUGLIA, no comment, j’adore !

BIG JET PLANE et HEART BEATS SLOW de ANGUS & ANGIE STONE, 2 sons pop / folk quand j’ai envie de calme,

IMPOSSIBLE version JAMES ARTHUR mais j’aime aussi l’originale de SHONTELLE,

PROMISE ME de BEVERLEY CRAVEN, un slow qui tue !

UNBREAK MY HEART de TONI BRAXTON,

UNA STORIA IMPORTANTE de EROS RAMAZOTTI, forcément un classique de la musique italienne que j’adore,

SMOOTH CRIMINAL de MICKAEL JACKSON, impossible de ne pas citer MJ, dès que j’entends ce son j’ai le clip dans ma tête, quel génie !

I FOLLOW RIVER de Lykke Li,

SOMEBODY THAT I USED TO KNOW de GOTYE,

NEED YOU TONIGHT de INXS, un classique rock et sexy,

WHAT A FEELING de IRENE CARA, ah ah celle ci c’est ma chanson cachée dynamique ;-),

IT MUST HAVE BEEN LOVE de ROXETTE, c’est a chanson cachée cosy puisque c’est une des chansons de la BO de Pretty Woman,

SWEET DREAMS de BEYONCE, pas la plus connue mais de loin ma préférée,

DON’T BE SO SHY (remix) de IMANY, mon dernier coup de coeur musical, j’adore le rythme et la voix mystérieuse d’IMANY,

Et forcément du MIKA : pour avoir la pêche TALK ABOUT YOU, CELEBRATE ou LOVE TODAY et les magnifiques HAPPY ENDING ou UNDER WATER pour une ambiance cosy.

 

Ma playlist intemporelle vous plait elle ?

Et vous, quels sont vos sont vos chansons préférées du moment ou vos incontournables musicaux ?

 

 

LESS IS MORE

Consommer moins pour mieux consommer, effet de mode ou vrai changement ?

LESS IS MORE, BACK TO BASICS, le « SANS »…, toutes ces expressions nous amènent à la même chose : se concentrer sur l’essentiel lorsque l’on consomme.

Que ce soit pour  l’alimentation avec le « Sans » gluten , lactose, viande, sel, sucre…ou pour la mode où la tendance est au dressing « basic » les habitudes de consommation changent.

Il y a quelques années (une dizaine…) comme beaucoup de personnes qui commencent à gagner leur vie j’avais tendance à surconsommer. Sacs, vêtements, bijoux fantaisie j’avais le choix ! Pas de marques de créateurs ni de produits de luxe plutôt des articles de grandes chaînes de vêtements et justement leurs petits prix faisait que j’en achetais encore plus ! Par contre, je portais tout, certains surconsomment tellement qu’ils laissent leurs vêtements neufs se démoder dans l’armoire… (Vous vous reconnaissez ? ?! 😉 )

Et puis, j’ai commencé à voyager et à avoir de vrais coups de cœur pour des vêtements trouvés dans des petites boutiques à l’étranger comme à Amsterdam, Rome ou Miami.

Je pense que ces achats ont commencé à me changer. Avec ces pièces (vêtements, chaussures, bijoux) venant de l’étranger, ça me permettait d’avoir des vêtements ou chaussures que je ne risquais pas de trouver sur mes collègues !

J’ai pris goût à cette forme de « rareté » et j’ai commencé à ne plus acheter beaucoup de vêtements en France ( Sauf chez NAF NAF car je suis fan de leurs robes et leurs manteaux, je trouve leur style très féminin, bien coupé et d’excellente qualité).
C’était le début de mon LESS IS MORE !

Maintenant je me concentre sur l’essentiel : des vêtements unis la plupart du temps ou quelques imprimés coloré notamment pour des top à mixer avec une jupe droite noire ou un jean. Choisir les bons articles permet de ne pas surconsommer.
J’aime encore assortir mes chaussures à mes tenues.
Tantôt mes derbies venant de FLORENCE, mes escarpins bleus acheté chez MONOPRIX, mes bottines patchwork : dernier coup de cœur trouvé à AMSTERDAM, mes escarpins bleus acheté chez MONOPRIX,  ou encore des escarpins noirs NAF NAF très chic pour les rendez-vous professionnels… Le fait d’avoir beaucoup de paires permet de leur assurer longévité.

J’ai dupliqué ce mode de consommation pour bien d’autres choses mon joli sac seau reçu pour mon anniversaire et qui vient de chez BLUE LEMON que j’alterne avec un sac bandoulière moins volumineux.

Sac Sandrine

 

Les repas, moins de quantité mais des produits de qualité achetés chez mes commerçants de proximité ou à Paris.
Lorsque l’on mange de bon produits, le sentiment de bien manger est là et il n’est pas nécessaire de manger plus que de raison.

Tout ceci est à mon niveau, mais lorsque l’on regarde plus largement on retrouve la tendance LESS IS MORE partout:
La marque UNIQLO dont les collections de composées essentiellement de basiques et dont le fondateur TADASHI YANAI nous dit:  » L’idée de départ était de concevoir des vêtements confortables. Des vêtements qui ont une utilité, qui améliorent notre quotidien « .
Même esprit chez DIOR avec MATHILDE FAVIER, Directrice des célébrités pour qui LESS IS MORE est la devise.  » Oui au retour au classique si c’est un retour au qualitatif, une reprise en cause du quantitatif, une volonté de réduire la consommation effrénée de ces dernières années pour se consacrer à l’essence des choses, au plaisir, au désir. »

Combien d’histoires de cadres supérieurs ayant une belle situation dans les plus grandes villes du Monde quittent tout pour s’installer à la campagne et vivre leur rêve de nature ?

Le moins pour du plus, en avoir moins pour n’avoir que le meilleur….

Alors qu’attendez-vous pour vous laisser prendre dans le tourbillon LESS IS MORE ??

L’ASSERTIVITE ou « ASSERTIVENESS »

L’assertivité consiste à affirmer son point de vue sans agressivité. C’est l’attitude la plus juste et la plus adaptée au quotidien dans le monde professionnel notamment. Il s’agit de s’affirmer dans le respect de l’autre.

Les attitudes assertives sont basées sur le fait d’être authentique, de prendre ses responsabilités, d’avoir des relations s’appuyant sur la confiance, partager son point de vue et utiliser les techniques de communication.

Dans les autres attitudes adoptées, on peut trouver la soumission ou la fuite qui sont toutes les 2 des attitudes passives, l’agressivité et la manipulation. Quelques soient ces attitudes, elles sont toutes néfastes que ce soit pour celui qui l’adopte ou celui qui en est la victime.

L’assertivité nécessite d’avoir une zone de confiance suffisamment importante pour être à l’aise dans la situation rencontrée.

Lorsque l’on est assertif le discours est factuel, il est assumé, assuré, les propos sont précis, clair et structuré. Le message est clair et le discours posé et calme. Bien entendu au délà des mots, il s’agit également d’avoir une communication non verbale, (le langage du corps) en accord avec ce qui est dit. Le regard est droit, la posture assurée ; l’allure générale est en adéquation avec le discours.

L’assertivité se travaille. Certaines personnes sont plus douées pour les discours que d’autres mais attention au coté séduisant des manipulateurs. Ces derniers peuvent donner l’impression d’être assertif alors qu’il s’agira pour eux de flatter, de dissimuler, de jouer, de dominer pour parvenir à leurs fins.

L’assertivité est plus factuelle, plus précise. Il faut maitriser son sujet pour être assertif. Il ne faut pas confondre avec l’agressivité qui consiste à accuser, à reprocher, à être arrogant et méprisant et à faire  passer son message en force sans respecter l’avis de l’autre même si on est dans le faux.

L’assertivité commence à se pratiquer dans son domaine d’expertise, ainsi en maîtrise des choses et en ayant une parfaite connaissance il est plus facile de tenir un discours simple, posé, factuel. On pourra refuser, dire non, s’affirmer mais de façon constructive en s’appuyant sur des faits objectifs. Il faut veiller à ne pas laisser trop de marge de manœuvre sous peine de laisser place à la négociation mais en expliquant pourquoi l’interlocuteur en face ne se sent pas agressé, ni menacé, c’est non car  » … point ».

A lire :

Affirmez-vous de Dominique FANGET

Le triple Moi de GYSA JAOUI

A faire :

Tests d’assertivité en ligne

 

Believe.png

BIEN COMMUNIQUER

Il est souvent difficile de faire passer nos messages comme on l’imagine.

La communication est composée du verbal mais également du non-verbal.

Plus de 70% de notre communication passe par le non-verbal c’est pourquoi Je développerai la communication non verbale dans un prochain article mais brièvement il s’agit la distance, de la posture, de l’expression du visage et la gestuelle. La communication non-verbale peut révéler une toute autre chose que ce que l’on dit, elle peut trahir : les bras croisés ou une jambe en arrière peuvent signifier que l’on n’est pas en accord avec ce qui est dit pourtant on va dire un grand « OUI » avec le sourire.

Lorsqu’un message est transmis le chemin est long entre ce que l’on souhaite dire, ce qui est dit, ce qui est entendu, ce qui est écouté, ce qui est compris ce qui est retenu et ce qui est (re)transmis.

La qualité du message et de sa transmission passent par plusieurs clefs.

L’écoute active : Parfois lorsque l’on discute nous ne sommes pas dans une écoute active, on échange avec l’autre mais d’une oreille distraite, en regardant ailleurs, ou en consultant son Smartphone. Pratiquer l’écoute active comporte quelques règles simples comme regarder son interlocuteur, savoir se taire pour laisser parler l’autre (je dois avouer que parfois je coupe un peu la parole…), reformuler et questionner sont aussi des signes d’écoute active.

Les filtres de la communication : Lorsque l’on communique on a ses propres convictions, ses idées, ses à priori, tout cela nous amène à avoir une interprétation libre et parfois mauvaise du message qui a été transmis. Ce sont les filtres de la communication qui nous font interpréter les informations reçues. Parmi les plus courants on retrouve la généralisation, c’est cette tendance à penser que les informations sont pour tous ou personne ; la sélection, seule une partie du message est entendue ; la distorsion qui consiste à mal interpréter ce qui a été dit ou fait.

Le questionnement avec des questions ouvertes, fermées ou miroir et la reformulation résumé ou clarification que l’on trouve dans l’écoute active sont des solutions pour éviter la mauvaise compréhension du message.

Les émotions font partie de notre quotidien, elles précédent la pensée. Selon le dictionnaire LAROUSSE l’émotion signifie : un trouble subit, agitation passagère causé par un sentiment vif de peur, de surprise, de joie etc ; autre définition avec une réaction affective transitoire d’assez grande intensité, habituellement provoquée par une stimulation venue de l’environnement.

Les émotions sont la perception.

Dans l’analyse transactionnelle, les émotions principales sont au nombre de 4 avec la colère, la tristesse, la joie, la peur,  on note également la surprise et le dégoût. Les émotions nous amènent à interpréter le message. Pour bien communiquer il faut prendre du recul par rapport à ses émotions. Les situations ou les pensées qui sont des facteurs déclencheurs d’émotion doivent être identifiées et évitées avant toute communication.

La communication passe par un savoir : savoir donner, savoir recevoir, savoir demander et savoir refuser.

Si lorsque le message est délivré, des émotions trop importantes arrivent soit pour l’émetteur du message ou le receveur, il faut penser à respirer profondément, à prendre une pause de quelques secondes, ne pas juger l’émotion, ne pas se sentir visé et au besoin reprendre l’échange plus tard.

A lire pour aller plus loin en se comprenant et en comprenant les autres :

Le guide de la communication de Jean-Claude MARTIN

L’intelligence émotionnelle de Daniel GOLEMAN (un best-seller !!)

Les ouvrages abordant la PNL (Programmation Neuro Linguistique)

Ceux abordant l’analyse transactionnelle.

 

IMG_20160512_140140